Vidéo: Le Barça s’impose une fois de plus à Vernabéu contre le Real

512

- Advertisement -

Rejoignez la Newsletter

Sauf rebondissement incroyable, le Real Madrid peut faire une croix sur le titre de champion d’Espagne. Ce samedi, le club madrilène a été battu sur sa pelouse par le FC Barcelone (0-1) pour le compte de la 26e journée de Liga.

Après la gifle reçue (0-3) mercredi en demi-finale retour de la Coupe du Roi, les Merengue imposaient une grosse intensité en début de match pour bousculer les Blaugrana. Avec cette stratégie, le Real enchaînait les assauts, mais ne parvenait pas à être dangereux face à la bonne défense catalane et notamment un Lenglet très présent. A partir du quart d’heure de jeu, le Barça mettait le pied sur le ballon et Messi donnait un premier frisson au Stade Santiago Bernabeu avec un piqué qui passait devant la cage de Courtois.

- Advertisement -

Quelques instants plus tard, sur un autre piqué, Rakitic profitait du laxisme de Ramos pour ouvrir le score devant Courtois (0-1, 25e). Magnifique ! Immédiatement, les Madrilènes réagissaient en exerçant une énorme pression, mais avaient toujours du mal à inquiéter ter Stegen. Avant la pause, les Catalans étaient encore les plus dangereux avec deux interventions de Courtois devant Suarez puis Messi, qui s’agaçait avec Ramos au moment de regagner les vestiaires après un coup de l’Espagnol.

Au retour des vestiaires, le Real affichait de bonnes intentions, mais le Barça, avec un duel perdu par Suarez devant Courtois, restait toujours plus tranchant. Plus ouverts, les débats s’animaient avec un arrêt de ter Stegen devant Vinicius avant une intervention de Courtois sur un tir de Dembélé. Dans la foulée, Lenglet sauvait littéralement le Barça dans la surface en contrant une nouvelle tentative de Vinicius !

Pour calmer le jeu, les Blaugrana conservaient le ballon pendant de longues minutes, avant d’accélérer avec un tir croisé de Dembélé qui frôlait le poteau de Courtois. Malgré les changements de Solari, les Merengue restaient particulièrement inoffensifs et ne parvenaient pas à enflammer la fin de la partie. Trop peu inspiré, le Real, 3e au classement, s’inclinait sans même se révolter et comptait désormais 12 points de retard sur le Barça, leader.

 

- Advertisement -

Plus de commentaire renseigné