Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

333

- Advertisement -

Rejoignez la Newsletter

Le panafricanisme est un mouvement qui vise à unir et à solidifier les relations entre les Africains et les personnes d’ascendance africaine du monde entier. Ce concept n’a pas été facile à mettre en œuvre car des facteurs tels que l’esclavage, la division culturelle et le racisme pour ne citer que ceux-là, ont menacé d’affaiblir les idéaux du panafricanisme.

Les âmes courageuses qui ont tenté d’instituer des politiques visant à unir tous les Africains, où qu’ils se trouvent, se sont heurtées à une grande résistance. Ils ont été persécutés et bon nombre de leurs idéaux s’en sont allés avec eux.

Voici 5 dirigeants panafricains qui ont écrit leurs noms dans l’histoire de leur pays et de l’Afrique.

Eduardo Mondlane

Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

Eduardo Chivambo Mondlane était un professeur d’histoire et de sociologie à l’Université de Syracuse. Mondlane a également été le président fondateur du Front de libération du Mozambique (FRELIMO) en 1962.

Mondlane a quitté son poste de professeur pour se concentrer sur le FRELIMO. Le FRELIMO a joué un rôle déterminant dans la lutte pour l’indépendance du Mozambique.

Le 3 février 1969, il a été tué lorsqu’il a ouvert un colis qui contenait un explosif.

Thomas Joseph Odhiambo

Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

Thomas Joseph Odhiambo est considéré comme l’un des ancêtres de la République du Kenya. En outre, il était panafricaniste, syndicaliste, militant pour l’indépendance, ministre et auteur.

Il a joué un rôle clé dans l’indépendance du Kenya. Joseph Odhiambo a également lancé un mouvement syndical dans son pays natal, formé la première organisation syndicale panafricaine de la CISL et travaillé en collaboration avec le Dr Martin Luther King Jr. et l’ancien président John F. Kennedy pour créer des opportunités éducatives pour les étudiants africains aux États-Unis.

Le 5 juillet 1969, il a été tué par balle alors qu’il quittait une pharmacie.

Agathe Uwilingiyimana

Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

- Advertisement -

Agathe Uwilingiyimana était une érudite et Premier ministre du Rwanda de 1993 à 1994.

En tant que membre de la tribu Hutu, Uwilingiyimana a attiré l’attention des forces d’opposition appartenant à la tribu Tutsi. Elle a été fortement critiquée par les hommes de médias qui pensaient que les femmes ne devraient pas occuper les mêmes postes que les hommes.

Le 6 avril 1994, le président Habyarimana, Cyprien Ntaryamira, président du Burundi, et le chef d’état-major de l’armée rwandaise, ainsi que d’autres personnes étaient à bord du jet privé du président qui a été abattu dans l’espace aérien du Rwanda.

Après s’être adressée au peuple rwandais, l’ONU a envoyé une escorte de maintien de la paix au domicile d’Uwilingiyimana, composé de 10 soldats belges. Ils devaient protéger Uwilingiyimana et sa famille du danger, car elle avait l’intention de se rendre à Radio Rwanda le lendemain pour appeler au calme.

Uwilingiyimana, son mari et les dix soldats qui l’accompagnaient ont été abattus.

Thomas Sankara

Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

Surnommé Che Guevara de l’Afrique, Thomas Isidore Noël Sankara était un révolutionnaire, marxiste et panafricaniste.

Il a été président du Burkina Faso de 1983 à 1987 à la suite d’un coup d’État militaire dirigé par son ami et allié Blaise Compaoré.

Thomas Sankara est à l’origine du changement de nom de son pays de la Haute-Volta au Burkina Faso, de la formulation de politiques étrangères axées sur l’anti-impérialisme.

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara a été tué lors d’un coup d’État perpétré par Blaise Compaoré.

Patrice Lumumba

Découvrez 5 dirigeants panafricains assassinés de sang froid (photos)

Patrice Lumumba était un écrivain, homme politique congolais et leader de l’indépendance.

Lumumba a lutté contre l’oppression africaine promulguée par le système colonial belge. En conséquence, il a été assassiné le 2 janvier 1961.

 

- Advertisement -

Plus de commentaire renseigné